Séminaire ENJEU-2T 2015: « Les âges de l’enfance et de la jeunesse comme catégorie d’analyse historique »

L’âge est une catégorie historique questionnant la temporalité. À ce titre, l’âge n’apparait pas seulement comme un objet d’étude, mais fonctionne également comme une grille d’analyse et une ressource épistémologique. À l’instar du genre dont on a pointé les vertus heuristiques en histoire depuis l’article fondateur de Joan Scott, l’âge ne relève pas exclusivement de distinctions biologiques entre individus, mais aussi d’une construction sociale et culturelle qui a varié dans le temps, attribuant des caractéristiques spécifiques aux classes d’âges ainsi réifiées. Plus encore, l’âge relève en soi d’une prise en compte de la temporalité dans la caractérisation des individus et des groupes, et postule un effet du temps sur les acteurs. Au même titre que le genre, la construction sociale et culturelle des âges de la vie, fondée sur des représentations, des savoirs et des pratiques spécifiques, justifie une répartition inégale du pouvoir dans les sociétés. Enfin, l’âge est tenu pour déterminant dans la formation des identités individuelles comme collectives, constituant une expérience individuelle marquée par des étapes successives censées former une «histoire de vie».

Parmi ces étapes, l’enfance et la jeunesse occupent un statut singulier. Dans l’histoire occidentale, la spécification des âges et la prise en compte de l’enfance, puis de la jeunesse, apparait comme un marqueur de la modernité, chez Elias notamment. Le jeune âge est progressivement perçu dans l’histoire comme une forme de genèse primordiale dans la formation des identités. Conjointement, la jeunesse est soustraite à diverses formes d’activités humaines, et, de ce fait, encadrée par différentes formes de dispositifs légaux et institutionnels, ces derniers fonctionnant tantôt comme attributaires de droits, tantôt comme réducteurs de droits. Paradoxalement, à mesure que l’enfance est prise en considération et soustraite au monde commun, cette classe d’âge est progressivement considérée comme un acteur subalterne de l’histoire.

À travers ce séminaire, il s’agira tout d’abord de nous interroger sur la nature des sources d’une histoire de l’enfance et de la jeunesse, posant un certain nombre de défis aux historien.nes. On pourra conjointement, s’interroger sur l’âge comme marqueur du pouvoir et les capacités d’agir de la jeunesse, ainsi que sur les mémoires et récits de l’enfance et de la jeunesse comme historicité de l’intime. Ces perspectives permettront d’articuler une analyse des trajectoires individuelles avec leur inscription sociale, culturelle et politique. Comment la prise en compte de l’âge, et de la jeunesse en particulier, peut changer notre façon de faire de l’histoire, plaçant au cœur de l’analyse historique la question même de la temporalité, du devenir, de l’éphémère, de la réminiscence que constitue l’expérience de l’enfance ?

Nous opterons également pour une perspective transnationale, connectée et croisée, seule à même de distinguer une construction différenciée des âges de l’enfance selon les espaces culturels mais aussi capable de discerner la place des jeunes dans l’histoire globale et l’importance de cette classe d’âge dans la construction d’un espace transnational. Enfin, notre approche historique sera nécessairement interdisciplinaire, dialoguant avec les sciences sociales comme les sciences médicales pour nous interroger sur l’usage réflexif de cette catégorie et son rôle dans la construction des savoirs.

Le séminaire 2015 se tiendra sur trois demi-journées en mars, juin et octobre. Il est ouvert aux enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants travaillant sur les thématiques de l’enfance et de la jeunesse.

Jeudi 19 mars 2015 de 14h00  17h00 à la MSH, salle Aimé Césaire

Didier LETT (Université Paris Diderot/IUF)

Michel CHAUVIÈRE (directeur de recherche, CNRS)

Mardi 16 juin de 14h00 à 17h00 à la MSH, salle Camille Lepage

Corinne PERNET, université de Bâle (professeure invitée à l’U. d’Angers au titre de la recherche): « La prise en compte des catégories d’âge des enfants dans les politiques alimentaires internationales »

Sophie COUSSEMACKER, université de Bordeaux III : « Ages de la vie et genre dans l’Espagne médiévale »

Contact: david.niget@univ-angers.fr

Création d’une équipe Enfance/Jeunesse, Temporalités, Transnationalité au CERHIO

L’équipe ENJEU-2T permettra de valoriser et de développer l’expertise des historiens de l’UMR CERHIO sur l’enfance et la jeunesse de l’époque médiévale à l’époque contemporaine. En mobilisant les concepts de régulations sociales, de genre, de temporalité et de transnationalité, l’équipe entend aborder les thématiques suivantes : la filiation et la famille, la déviance, la prise en charge par les institutions, la justice, la sexualité, le corps, la santé, l’assistance et l’humanitaire, le bien-être et la qualité de vie, les droits des enfants et des jeunes.

 

Membres de l’équipe Statut/période Thématiques de recherche personnelles relatives à l’enfance et/ou la jeunesse
CaroleAvignon MCFhistoire médiévale Filiation, Bâtardise, Parenté, Justice, Institution matrimoniale
YvesDenéchère PUhistoire contemporaine Adoption internationale, Parrainages humanitaires, Familles, Déplacements et migrations d’enfants, Droits des enfants
HervéGuillemain MCFHistoire contemporaine Histoire du corps et la médecine, Schizophrénie, Adolescence
NahemaHanafi MCFhistoire moderne Histoire du corps et de la médecine, Sexualité, Genre, Parenté
PatriciaLegris MCFHistoire contemporaineDr en science politique Histoire de l’éducation, Programmes scolaires, Citoyenneté
MichelNassiet PUhistoire moderneMembre senior IUF (promotion 2006) Famille, Parenté, Justice, Violence, Genre, Anthropologie historique
DavidNiget MCFhistoire contemporaine Citoyenneté, Justice des mineurs, Risque, Histoire culturelle de la jeunesse
EricPierre MCFhistoire contemporaine Délinquance juvénile, Institutions, éducation surveillée, Protection judiciaire de la jeunesse
PascaleQuincy-Lefebvre MCFhistoire contemporaine Enfance en danger, Maltraitance, Protection de l’enfance et de la jeunesse, Familles